Les influences américaines sur le vintage

20 Minutes vos images » Mode » Les influences américaines sur le vintage

Le style vintage est souvent associé à l’Amérique. En effet, le continent a su dynamiser et donner une identité au style vintage d’une façon ou d’une autre. L’influence du continent est telle que ce style a connu du succès à travers le monde. Découvrez dans cet article comment l’Amérique a pu influencer le vintage.

Les 30 glorieuses du vintage

Comme vous pouvez le lire ici, il s’agit d’une période de trois décennies fastes au cours desquelles l’Amérique est apparue comme le précurseur du vintage. C’est par le cinéma américain des années 30 que nous assistons aux premiers pas de l’Amérique dans la mode orientée vintage. Le monde pouvait découvrir des actrices hollywoodiennes dans toute leur splendeur. Véritables égéries de la mode américaine, elles faisaient rêver par leur splendeur légendaire et glamour. Elles incarnaient la perfection de la beauté à l’américaine. Elles s’appelaient Marilyne Monroe, Ava Gardner, Grace Kelly ou encore Elisabeth Taylor.

Elles semblaient invincibles et éternelles avec le monde à leurs pieds. Cette emprise s’est poursuivie jusqu’aux années 60. Leur style était parfait avec leurs robes légères qui faisaient rêver et leur maquillage qui les rendait surréelles. Elles prônaient l’unicité de la beauté. L’impact était tel que quasiment la plupart des femmes du monde entier s’identifiaient à ces reines de la beauté. Les hommes nourrissaient secrètement le rêve de voir leurs bien-aimées ressembler à ces muses parfaites.

La pin-up est un symbole du vintage américain

L’érotisme vintage

L’érotisme à l’américaine a aussi influencé la mode à sa manière. Si nous devons désigner ce qui a caractérisé ce courant vintage, c’est bien-sûr les pin-up. D’abord « Gibson Girl », ensuite « Vargas Girl, elles se sont imposées de façon plus que surprenante. En effet, l’Amérique de 1890 est connue pour avoir été une société conservatrice et puritaine. On se demande alors comment l’idée de ces femmes sensuelles et indépendantes a pu être accueillie avec autant d’engouement. Comment ces dessins, éveillant une sexualité réprimée ont pu autant marquer la mode vintage aux États-Unis ? On peut en partie l’expliquer par leur caractère inaccessible. Des jambes au galbe parfait et des corps de rêve qui deviennent des modèles.

Ces représentations de la perfection féminine ont pu facilement conquérir le monde par l’impulsion des soldats américains. Durant la Seconde Guerre Mondiale, ils les exportèrent sous forme d’affiches et les gardaient précieusement afin de garder le moral haut et ne pas sombrer. C’est comme si en les contemplant, ils puisaient en elles, l’assurance et la force à toute épreuve dont ils avaient besoin. Le phénomène a pris une telle proportion que les pin-up étaient même représentées sur différents avions de combat. C’est la naissance du « Nose art ».

Les années 70 ont marqué le déclin de la pin-up. L’image qu’elle incarnait n’étant plus d’actualité, elle s’est vu disparaître peu à peu à la faveur des « playmates », qui semblent plus réalistes et explicites. C’est la fin d’une ère qui a marqué tout un siècle. Aujourd’hui, seuls les collectionneurs et quelques nostalgiques conservent encore les vestiges de ces pin-up qui ont tant suscité l’attrait.

Que ce soit par le cinéma ou par d’autres formes d’art, la mode américaine s’es vue étroitement liée au vintage. Le mot est devenu un concept qui trouve sa source aux État-Unis. Aujourd’hui encore, on ne peut évoquer le vintage en faisant abstraction des influences américaines.

Les influences américaines sur le vintage
Retour en haut